THIS IS OUR SPORT. WELCOME

PASSION PARTAGÉE

Nous suivre, c’est découvrir un peloton d’informations sur les principales épreuves du cyclisme de compétition. Calendriers, étapes, classements, anecdotes. Des émotions sur deux roues.

16/07/2013

Froome taille patron

Vu dans:

Etape 15 : Givors / Mont Ventoux

Aujourd’ hui les coureurs affrontaient la plus longue étape du tour entre Givors et le Mont Ventoux , soit 242,5 km. Ce dernier se dressait non seulement en juge de paix impartial sur les vingt derniers kilomètres de l’épreuve, mais aussi en véritable épouvantail.
Il appartenait aux Français de s’illustrer ce 14 juillet et de débloquer enfin le compteur.

P1060140

Rolland bute …

Après plusieurs tentatives inopérantes se dessinaient les contours d’ une première échappée au km 30 avec Sagan (Can), Chavanel (Oqs), Fedrigo (Fdj), Roy (Fdj), Irizar (Shack), Losada (Kat), Riblon (Ag2r), Impey (Green), Poels (Vac), El Farès (Soj).
L’avance gonflait jusqu’ à 5’30 au km 67 alors qu’à l’arrière, intercalés, Burghardt (Bmc)-Rolland (Eur) , d’une part et Le Mevel (Cof) – Astarloza (Eus) , d’autre part, mettaient tout en oeuvre pour circonscrire les écarts et se mêler au groupe d’attaque.
L’allure était vertigineuse puisque dans la première heure 48,2 km étaient abattus, puis dans la deuxième 50,4 km.
Après avoir compté un retard maximal de 7’05″ au km 74 , les Sky, jusque là sur la réserve , réagissaient en tête du paquet et le faisait fondre à 4′ 35″ au km 113.
Après Le Mevel et Astarloza , le duo Rolland – Burghart sombrait à son tour dans les griffes du peloton.

…et Europcar se bute

Rolland ayant été repris, et non attendu par les hommes de tête, les Europcar trouvaient la hargne nécessaire pour rouler derrière ces derniers . El Farès amoindri était revu par le peloton au km 136. Subsistaient donc neuf concurrents en tête . A moins de cent km de l’arrivée les Movistar passaient la vitesse supérieure dans le double but de sonner la reddition du groupe Chavanel et de racornir au maximum

l’ épreuve pour affaiblir concomitamment les Sky et placer leur siens comme Valverde et Quintana.
Au bout de trois heures de course 47 km / h. était la moyenne horaire effarante accomplie sur la course.
Le sprint intermédiaire de Malaucène au km 208 tendait ses bras à Sagan qui ne pouvait que jouer sur le velours en marquant une vingtaine de points.

Nieve et Quintana en tête

A 30 km du sommet les Sky se portaient devant et le peloton commençait déjà à s’éclaircir.
Après avoir livré un ultime baroud les fuyards, en manque de munition, rendaient les armes les uns après les autres à l’exception de Chavanel parti seul devant , suivi de loin par Irizar et Riblon .Rolland quant à lui explosait à moins de vingt km du verdict.
Schleck à 14 km restait collé au goudron à son tour. Bakelants (Shack) s’arrachait de la pente avec dans sa roue Nieve ( Eus), lequel giclait seul, ne s’attardant pas à hauteur de Chavanel.
Quintana (Mov) , en parfaite communion avec sa machine mettait au supplice ses adversaires , doublait Chavanel et chassait Nieve. A 10,5 km le Colombien faisait cause commune avec l ‘ Espagnol et la brèche creusée avec le groupe maillot jaune où figuraient Porte (Sky) et Contador (Saxo) s’évaluait à 45″ .

Froome géant de Provence

A 8 km Valverde , Fuglsang (Ast) et Rodriguez (Kat) puis Kreuziger (Saxo) étaient vite rattrapés par leurs insuffisances
Froome à 7,2 km démarrait brusquement pour se propulser aux avant-postes s’isolant à l’avant avec Quintana. Contador et Nieve assuraient la poursuite à une trentaine de secondes.
Puis Froome à 1,4 km faisait flèche de tout bois déposait Quintana qui faisait naufrage au port. Le maillot jaune pouvait lever les bras en haut du Ventoux avec 29 secondes d’avance sur le Colombien,, 1’23  » sur Niève puis Rodriguez. Kreiziger et Contador, dans cet ordre finissaient à 1’40.
Au général Mollema était deuxième à 4’14 de Froome et Contador troisième à 4’25″
Peraud (Ag2r) conservait sa neuvième place à 7’47 du leader.