THIS IS OUR SPORT. WELCOME

PASSION PARTAGÉE

Nous suivre, c’est découvrir un peloton d’informations sur les principales épreuves du cyclisme de compétition. Calendriers, étapes, classements, anecdotes. Des émotions sur deux roues.

13/07/2014

ETAPE 9 – GERARDMER – MULHOUSE : LE JAUNE VA SI BIEN A GALLOPIN !

Vu dans:

Cette étape de 170 km promettait d’être hautement spectaculaire d’autant que dès le départ les coureurs voyaient se dresser devant eux le col de la Schlucht (2ème cat). Sérieuse entrée en matière en guise d’amuse-gueule ! Avis était donné aux audacieux .

BEAUCOUP D’ENVIE

Pas moins de vingt cinq concurrents avaient la bougeotte lors de l’entame de cette étape. On trouvait à l’avant, Quemeneur, Gautier, Voeckler (Eur),Navarro,Taaramae, Edet (Cof), Vichot (Fdj), Gallopin (Lot), Bakelants (Oqs), Brice Feillu (Bse), Tom Dumoulin (Gia) Herrada (Mov), Wyss (Iam), Durasek (Lamp), Gastauer (Ag2r), Albasini (Green), Ten Dam (Bel), Koenig, Mendès (Net), Paulinho (Tink), Spilak, Rodriguez (Kat) , Moinard (Bmc), Pate (Sky) ou encore De Marchi (Can).
Voeckler passait en tête du sommet devant respectivement Edet, Rodriguez et Dumoulin. Ce groupe tendait à se rompre et la jonction s’opérait tout naturellement. Le gros du peloton se reformait avec cependant quelques traînards .

FORCING DE DE MARCHI ET MARTIN

Puis plus loin au km 47 De Marchi et Martin (Oqs) conjuguaient leurs efforts pour se catapulter seuls en tête comptant 42 secondes d’avance sur un premier peloton de huit unités : Quemeneur, Rolland (Eur), Chavanel (Iam), Navarro, Edet , Spilak, Machado (Net) et Van Avermaet (Bmc) bientôt rejoint par une vingtaine de coureurs dont Reza, Pichot, Gautier (Eur), Moinard, Bideau (Bse), Boom (Bel), Rodriguez (Kat), Gallopin (Lot) ou encore Ladagnous (Fdj), précédant le peloton maillot jaune à 1’30. On signalait déjà plusieurs attardés. Quant à De Marchi qui avait déjà basculé en haut du col de Wettstein (3ème cat), il récidivait au sommet de la côte des cinq châteaux au km 70 (3ème cat). Le peloton de 28 coureurs représentant 18 équipes pointait à ce dernier sommet à près d’une minute de retard le groupe maillot jaune à plus de 3 minutes .

GALLOPIN VIRTUEL MAILLOT JAUNE

Puis s’érigeait comme quatrième difficulté la côte Gueberschwihr à 84 km du final (2ème cat). De Marchi raflait comme d’habitude la mise. Les écarts au km 92 grossissaient car le groupe réduit à 25 ( Reza,Chavanel et Boom lâchés) de Gallopin et des Europcar se situait à 1’50 et le peloton Nibali à 6’03. Le paletot jaune était virtuellement sur les épaules de Gallopin. Tandis que les Astana commençaient à s’ébrouer en tête du peloton le sprint intermédiaire tracé à Linthals (km 105) mettait anecdotiquement Martin en valeur. C’était également le début de l’escalade du Markstein à 50 km de l’arrivée, classé en 1ère catégorie. Dans cette difficulté Martin , triple champion du CLM décochait précocement une attaque faisant craquer De Marchi empreint de résignation. Ladagnous, Pichot et Koren (Can) abandonnaient le groupe Gallopin sous l’effet des Europcar .

JOURNEE DES TONY

Métronome de régularité Martin s’inventait un sacré numéro à plus de 50 km de Mulhouse. Le Grand Ballon (3ème cat) s’inscrivait comme le dernier obstacle d’envergure. Tony Martin à son tour s’emparait virtuellement du maillot à pois. Les écarts prenaient encore de la marge car De Marchi était relégué à 2’10, le groupe Gallopin réduit à 21 coureurs à 3’13, le peloton Nibali à 8’23 et un petit groupe avec Demare et Kittel à plus de 15 minutes. A une vingtaine de km Gallopin et Cherel (Ag2r) s’arrachaient avant de se faire reprendre à une dizaine de bornes. Martin qui voulait s’imposer coûte que coûte parvenait à ses fins dans un effort surdimensionné. Auteur d’une magnifique prouesse l’Allemand s’engouffrait avec voracité sur la ligne d’arrivée synonyme de victoire. Mais c’est Gallopin qui créait l’événement en enfilant le maillot jaune et éclipsait de ce fait quelque peu l’exploit du coureur d’Omega Pharma-Quick Step. Il rejetait Nibali à plus d’une minute trente. Rolland faisait un appréciable rapprochement au général avec une huitième place.

Classement de l’étape : 1.Martin / 2. Cancellara ( Trek) /3. Van Avermaet
Général : 1. Gallopin / 2. Nibali / 3. Machado

GERARDMER/MULHOUSE