THIS IS OUR SPORT. WELCOME

PASSION PARTAGÉE

Nous suivre, c’est découvrir un peloton d’informations sur les principales épreuves du cyclisme de compétition. Calendriers, étapes, classements, anecdotes. Des émotions sur deux roues.

12/07/2014

ETAPE 8 – TOMBLAINE-GERARDMER : QUAND TOUT SOURIT A BLEL KADRI

Vu dans:

Ce jour c’était le premier volet d’un triptyque compliqué menant les coureurs de Tomblaine à Gérardmer La Mauselaine dans le domaine Vosgien. Place aux puncheurs et montagnards sur une distance de 161 km couronnée de trois cols dans les trente derniers. Exit, les sprinters !

51,2 KM/H DE MOYENNE

Dans les trente premiers km on assistait à une flambée d’attaques sans qu’aucun protagoniste ne puisse faire de différence notable. Même Rolland (Eur) tentait sa chance, sans succès. Chavanel (Iam) avec Terpstra (Oqs) s’avançaient eux aussi sur le devant de la scène. Kadri (Ag2r), deuxième du grand prix de la montagne, partait en contre, accompagné de Petit (Cof) et Yates (Green), alors que le peloton s’accordait enfin un peu de répit, repliant  ses ailes. Les cinq échappés formaient bloc à 120 km de l’arrivée, reléguant le paquet à 3’30. La moyenne sur la première heure, avec 51,2 km, atteignait des sommets vertigineux.

UN CINQ MAJEUR

Au prix d’une belle collaboration le quintet de tête s’assurait plus de 6′ 30 d’avance à cent km de la Mauselaine. Les Astana, suivi des Sky et des Movistar entraient suivant  cet ordre dans le département des Vosges, se contentant d’entretenir l’allure du peloton. La centaine de km parcourue, s’affichait le sprint intermédiaire de Dinozé. Terpstra sans fracas devant Petit s’attribuait le maximum de points. Pas de quoi en tirer gloriole. Kittel (Gia) devançait Coquard (Eur) et Sagan (Can) au sein du peloton. Une trentaine de bornes de transition portait les forces vives de la course dans les trente derniers km si attendus.

NUMERO DE KADRI VIRTUEL MAILLOT A POIS

L’écart ne faisait que croître et embellir, pas moins de 11’14 à 45,6 km. Record de l’épreuve à ce jour. Le premier grimpeur avec le col de la Croix des Moinats (891 m et 2ème cat) se dessinait à l’horizon. A 25 km , l’écart diminuant dans des proportions inquiétantes,Chavanel sortait  avec Kadri, lâchant leurs trois compères. Ce dernier se mettait au taquet et attaquait avec une grande crânerie. Chavanel ne pouvait colmater la brèche. Les Tinkoff-Saxo menaient grand train disloquant le peloton. Le coureur d’Ag2r basculait en tête en haut du col devant Chavanel à 40 secondes et le peloton à 4’36, endossant au passage virtuellement le maillot à pois de Lemoine (Cof).

KADRI PREMIERE VICTOIRE FRANCAISE

Le col de la Grosse Pierre (2èm cat) au km 150 donnait l’occasion à Kadri, inarrêtable, de conforter sa position de meilleur grimpeur du tour. A plein régime il rejoignait la dernière difficulté consistant en l’arrivée finale de l’étape de Gérardmer La Mauselaine (3ème cat). Les premiers du général  figuraient globalement en tête des poursuivants mis à part Kwiatkowski (Oqs),Gallopin (Lot) et Rolland, notamment,  rejetés à l’arrière. Caracolant en tête Kadri pouvait savourer sa dernière montée. Décrochant la timbale il pouvait légitimement lever les bras tant sa bravoure a éclaté au grand jour.

Suivaient à plus de deux minutes Contador avec Nibali dans sa roue, Porte (Sky) et Pinot (Fdj). Nibali conservait son maillot jaune devant Fuglsang (Ast). Porte occupait la troisième place. Romain Bardet (Ag2r) en septième position au général devenait le premier Français du tour.

Sprint 2ème place