THIS IS OUR SPORT. WELCOME

PASSION PARTAGÉE

Nous suivre, c’est découvrir un peloton d’informations sur les principales épreuves du cyclisme de compétition. Calendriers, étapes, classements, anecdotes. Des émotions sur deux roues.

10/07/2014

ETAPE 6 – ARRAS – REIMS : GREIPEL SE FAIT MOUSSER

Vu dans:

Pour cette sixième étape les coureurs quittaient le Pas-de-Calais pour rejoindre la Marne suivant un tracé long de 194 km. Le vent pouvait jouer éventuellement un rôle important dans une course livrée  prétendument en pature aux sprinters.

 

MATE SANS CALCULER

C’est avec une belle appétence qu’un quatuor comprenant Leezer (Bel), Mate (Cofidis), Gerard (Bse) et Jérôme Pineau (Iam) entretenait le scénario classique en se positionnant  dès le départ aux avant-postes. Au km 35 la différence s’établissait à quatre minutes. Sous la houlette  des Giant-Shimano le peloton ne se précipitait pas dans la traque des échappés, l’écart passant au niveau des trois minutes à la mi-course. Après le ravitaillement, la côte de Coussy-Le-Château-Auffrique (4ème cat) au km 107,5, servait de support au prix du meilleur grimpeur. Le point tombait dans l’escarcelle de Mate comme prévu.

 

DEMARE A TERRE

La moyenne était encore très élevée ce jour puisqu’elle atteignait les 47 km/h. A 80 km , deux chutes successives se produisaient , au préjudice de Demare et Bonnet (Fdj), Silin (Kat) et Zandio (Sky). Ces deux derniers étaient contraints à l’abandon. Le peloton temporisait quelque peu. C’était alors le moment d’aborder le sprint intermédiaire de Pinon (km 119). Pour le quatuor leezer coupait la ligne en tête et pour le paquet Renshaw (Oqs) s’illustrait devant  Sagan (Can).

 

LE QUATOR REPRIS

A hauteur du chemin des dames une bordure des Omega  Pharma-Quick Step tentait en vain de se mettre en place, alors que Taaramae (Cofidis, Peraud (Ag2r), Voeckler (Eur) et Sagan allaient au tapis. Mate franchissait en tête le deuxième grimpeur (côte de Coucy – 4ème cat. ) au km 157. Après une échappée de très longue haleine les fugueurs finissaient par baisser les bras les uns après les autres et  le peloton croquait facilement l’écart d’une  minute les séparant, ceci à moins de 12 km de la banderole.

 

VICTOIRE DU LOTTO

Aucune bordure véritable ne contrariait la course qui se passait sans encombre pour les favoris sauf pour Pinot (Fdj). On se dirigeait tout droit vers un sprint massif alors que la sélection se faisait à l’arrière du peloton. Tandis que Kittel était battu, Kwiatkowski (Oqs) sortait à la flamme rouge. Il était logiquement repris par les cadors et Greipel (Lotto) décrochait le Jackpot repoussant respectivement Kristoff (Kat), Samuel Dumoulin (Ag2r), Renshaw (Oqs) et Romain Feillu (Bse).

Nibali conservait son maillot jaune .

Capture d’écran 2014-07-10 à 18.38.19