THIS IS OUR SPORT. WELCOME

PASSION PARTAGÉE

Nous suivre, c’est découvrir un peloton d’informations sur les principales épreuves du cyclisme de compétition. Calendriers, étapes, classements, anecdotes. Des émotions sur deux roues.

28/07/2014

ETAPE 21 – EVRY – PARIS LES CHAMPS ELYSEES : KITTEL REQUIN DU SPRINT

Vu dans:

Les valeureux  rescapés du Tour finissaient leur périple par la dernière étape entre Evry et les Champs – Elysées, longue de 137,5 km. Cette étape au double visage festif-compétititif tendait théoriquement ses bras à un sprinter, pour une victoire de prestige.

 

COTE FESTIF

Alors que les coureurs s’apprêtaient à se  livrer de bon coeur à quelques facéties sur les premiers km de la route du tour, comme l’exige le rituel, les meilleures du cyclisme féminin en décousaient sur les Champs Elysées avec l’ épreuve By Le Tour. Nouvellement créée, cette première édition servait d’amuse – gueule au public et consacrait sans grande surprise la championne du monde Marianne Vos (Rab) après un travail collectif des Rabobank.

 

ARRIVEE SUR LES CHAMPS

Le temps dès lors n’était plus à la flânerie et le peloton fort de ses cent soixante quatre unités arrivait bien sûr groupé sur le circuit des Champs – Elysées où la tension était tangible tant les équipes de sprinters ne voulaient laisser filer la victoire ô combien teintée de panache. Inutile de préciser que le rythme était très élevé, le paquet filant à grand train. Pour ce dernier le temps n’était pas à la contemplation des monuments parisiens. Restaient à parcourir une bonne cinquantaine de bornes.

 

TRIO EN ECHEC

Ce final s’annonçait des plus époustouflants et un enchaînement inéluctable d’attaques avait lieu. Chavanel (Iam) puis Voigt (Trek) étaient les premiers à passer à l’action. Peraud (Ag2r) chutait et le peloton temporisait pour qu’il puisse réintégrer. Profitant de la confusion Morkov ( Tink), Fonseca (Bse), Porte (Sky) et Serpa (Lamp) se faufilaient à l’avant. L’écart oscillait aux alentours des vingt secondes à deux tours de l’arrivée alors que Fonseca craquait . Kristoff crevait mais revenait sur le paquet.

 

KITTEL PUISSANCE QUATRE

Le trio commençait à battre de l’aile car les équipes de sprinters lancés à leur trousse impulsaient des relais très appuyés. Porte à 12,7 km de la banderole se dégageait en force comptant 13 secondes d’avance, Serpa et Morkov étant proprement absorbés.

La poursuite très intense facilitait un regroupement général  à moins d’ un tour du but. Si certains manquaient de force dans ce final le peloton recensait quand même une ribambelle de prétendants au bouquet. Kittel (Gia) très saignant et sans égal se payait le luxe de coiffer au sprint Kristoff et Navardauskas (Gar). Quatrième victoire pour Kittel sur ce tour de France.

 

Palmarès:

Maillot jaune : 1. Nibali /2. Peraud / 3. Pinot.

Maillot vert : Sagan .

Maillot à pois : Majka

Maillot blanc des jeunes : 1. Pinot / 2. Bardet

Par équipes : Ag2r La Mondiale

Super combatif : De Marchi

20140727265_271946G-3