THIS IS OUR SPORT. WELCOME

PASSION PARTAGÉE

Nous suivre, c’est découvrir un peloton d’informations sur les principales épreuves du cyclisme de compétition. Calendriers, étapes, classements, anecdotes. Des émotions sur deux roues.

06/07/2014

ETAPE 2 – YORK-SHEFFIELD : COUP DOUBLE POUR NIBALI

Vu dans:

Aujourd’hui les coureurs, sans Mark Cavendish (Oqs), s’étalonnaient sur une étape longue de 201 km, au relief tourmenté reliant York à Sheffield. Le vent inévitable ne pouvait que durcir cette course présentant neuf côtes répertoriées au grand prix de la montagne. La bagarre s’annonçait palpitante.

PREMIER SEPT GAGNANT

Dès l’aube de l’étape, au km 5, une échappée de six coureurs prenait forme avec De La Cruz ( Net), Busche (Tre), Quemeneur (Eur), Kadri (Ag2r), Lemoine (Cof) et Fonseca (Bse) à laquelle se joignait au km 13 le Belge De Clercq ( Lot) enfui précipitemment du peloton. Ce dernier maîtrisait l’ écart aux environs des trois minutes. Lemoine se jouait de l’opposition pour s’octroyer un point au classement des grimpeurs à la faveur de la première côte dite de Blubberhouses (km 47). Une vingtaine de km plus loin le sprint intermédiaire délaissé par les échappés avait pour seul intérêt d’ ériger Sagan (Can) en virtuel maillot vert. Pour le deuxième grimpeur, à l’occasion de la côte d’Oxenhope Moor ( 3ème catégorie), Quemeneur dictait sa loi en s’extirpant du groupe suffisamment tôt.

LEMOINE VIRTUEL MAILLOT A POIS

Au troisième (côte de Ripponden – 3ème cat) Lemoine empochait les deux points et revenait à hauteur de Voigt (Trek) dans la lutte au maillot à pois. Il devait juste attendre la côte de Greetland (4ème grimpeur et 3ème cat) pour s’arroger deux nouvelles unités et devenir l’unique leader de ce classement provisoire. La course prenait dès lors une toute autre tournure. Au sein du peloton on oeuvrait pour opérer la jonction avant le cinquième grimpeur classé 2ème cat avec la côte de Holme Moss . Dans les premiers km de cette côte c’en était fini des chances des échappés. Seul Kadri résistait et faisait preuve d’un certain toupet en partant seul . Un groupe de contre-attaquants se dessinait avec Edet (Cof), Voeckler (Eur), Martin (Oqs), Gautier (Eur) et Burghardt (BMC), précédant lui même le gros du peloton de quelques dizaines de secondes.

Les Garmin – Sharp mettent le feu

Regroupement général dans la sixième ascencion, côte de Midhopestones (3ème cat) à 36 km de la ligne d’arrivée. Puis le peloton partait en lambeaux à l’arrière, sous l’effet de l’équipe Garmin-Sharp où deux de ses coureurs basculaient en tête avec respectivement Slagter et Talansky. Les poursuivants faisaient l’élastique pour finalement recoller. Le 7ème grimpeur (côte de Bradfield – 4ème cat) s’offrait à Grivko (Ast) et le huitième (côté d’ Oughtibridge – 3ème cat) à Rolland (Eur) devant Peraud (Ag2r). Rolland à moins de 14 km tentait en vain de s’isoler à l’avant. Les Sky , Origa -Greenedge, Astana,Cannondale et Tinkoff-Saxo assuraient le tempo du peloton.

NIBALI A LA CONCLUSION

Dans la dernière côte de Jenkin Road (4ème Cat) Froome (sky) répondait à Contador (Tink) amorçant en tête la descente menant au terme de l’étape. A moins de deux km Nibali (Ast) sortait de sa retraite pour attaquer et profitait du manque de réaction des principaux favoris pour aller cueillir une victoire bien méritée. Juste derrière, Van Avermaet (Bmc) règlait au sprint Kwiatkowski ( Oqs) et Sagan . Au général Nibali s’emparait du maillot jaune devant Sagan et Van Avermaet pour deux secondes.

IMGP4168 copie