THIS IS OUR SPORT. WELCOME

PASSION PARTAGÉE

Nous suivre, c’est découvrir un peloton d’informations sur les principales épreuves du cyclisme de compétition. Calendriers, étapes, classements, anecdotes. Des émotions sur deux roues.

18/07/2014

ETAPE 13 – ST-ETIENNE – CHAMROUSSE : NIBALI SANS RIVAL

Vu dans:

En quittant Saint-Etienne les coureurs pénétraient dans les Alpes pour rejoindre Chamrousse, étape longue de 197,5 km. Les favoris trouvaient un terrain d’expression idéal.

 

Un groupe de neuf

Dès le départ plusieurs coureurs montraient le maillot à l’image des Brice Feillu (Bse), Serpa (Lamp), Arashiro (Eur) ou encore Durbridge (Green) sans grand succès. Les choses sérieuses évoluaient dans le col de la Croix de Montvieux (3ème cat) où une échappée de sept coureurs comprenant Brice Feillu, Huzarski (Net), Kadri (Ag2r), Visconti (Mov), Oss (Bmc), De Marchi (Can) et Durasek (Lam) prenait corps. Visconti  était le plus prompt au sommet devant Kadri. Au km 41, Bakelants (Oqs) et Molard (Cof) partis en contre se mêlaient aux fuyards. On relevait les abandons de Vichot (Fdj), Acevedo (Gar) ainsi que de Navarro (Cof), tous trois malades.

 

Forcing des Katusha

L’écart maximum de 4’45 fondait inexorablement et n’était plus que de 1’19 juste avant l’escalade du redouté col de Palaquit ( 1ère cat). Il est vrai que les Katusha s’escrimaient à mettre  le peloton en file indienne sous la pression des Trofimov et Paolini notamment, pour préserver au maximum les chances de Rodriguez. A moins de 60 km, l’escouade de tête atteignait son point de rupture et seuls subsistaient à l’avant Kadri et  Bakelants. Le suprenant De Marchi menait un coup fumant en revenant sur l’échappée et déposait même le duo Franco-Belge. Le paquet pointait dès lors à 2’23 à 50 km de Chamrousse tandis que la sélection par l’arrière ne tardait pas à se faire.

 

Coup de force de De Marchi

L’Italien des Cannondale engloutissait le maximum de points au sommet du col de Palaquit devançant Bakelants de 1’20, Mate (Cof) de 1’37 et le reste du peloton de moins de 3′. Dans la descente Fuglsang  (Ast) culbutait lourdement sur le

bitume alors que les Movistar puis les Fdj s’incrustaient en tête du groupe des poursuivants. Le sprint intermédiaire de Saint-Martin-D’ Hères ne modifiait en rien le classement par points. Au pied de l’ascension de Chamrousse (HC) Bakelants se rapprochait de De Marchi (40 secondes) et le peloton figurait  à 2’43 . Rodriguez perdait pied anéantissant le travail de ses coéquipiers.

 

Nibali en démonstration

De Marchi en posture critique  flanchissait nettement et  le groupe maillot jaune , John Gadret (Mov) en tête, mettait un terme à son acte de bravoure à 14 km de la banderole. A  peine vingt coureurs allaient en découdre. Porte (Sky) lâchait prise à 11 km tandis que Pinot accélérait en tête. Puis Konig (Net) et Majka (Tink) suivis plus loin de Ten Dam (Bel)  s’extrayaient . A 10 km Valverde s’activait où seuls Nibali et Pinot bouchaient le trou recollant  à Ten Dam. C’est alors à 6,4 que Nibali jetait les bases de son succès en démarrant brusquement, faisant cause commune avec Konig et Majka avant de les laisser sur place à 3 km. Véritable démonstration de l’Italien qui remportait sa troisième victoire d’étape. Bardet sauvait son maillot blanc et au général montait sur la troisième marche du podium tandis que Valverde s’érigeait en dauphin.

 

Etape : 1.Nibali/2. Majka/3.Konig/4.Valverde/5.Pinot/6.Van Garderen/7.Bardet

Général : 1.Nibali/2.Valverde/3.Bardet/4.Pinot.

Nibali