THIS IS OUR SPORT. WELCOME

PASSION PARTAGÉE

Nous suivre, c’est découvrir un peloton d’informations sur les principales épreuves du cyclisme de compétition. Calendriers, étapes, classements, anecdotes. Des émotions sur deux roues.

16/07/2014

ETAPE 11 – BESANCON – OYONNAX : GALLOPIN SIGNE UN VERITABLE EXPLOIT

Vu dans:

Après une journée de repos bien méritée les forçats de la route reprenaient leur labeur entre Besançon et Oyonnax, lors d’une étape longue de 187,5 km, marquée par l ‘ exigeante traversée du Jura. Le final peu docile présentait pas moins de quatre montées comptant pour le grimpeur étalées sur les cinquante derniers km.

TRIO A L’ATTAQUE

Après les vélléités du début de course des Roy (Fdj), Pineau et Chavanel (Iam), Rast (Trek), Devenys (Gia) ou Sagan (Can) le peloton demeurait regroupé. Au km 28 Elminger (Iam) abattait ses cartes en s’échappant des griffes peu acérées de ce dernier, accompagné de Delaplace (Bse) et Lemoine (Cof). L’écart s’amplifiait atteignant 6’25 au km 55, et Le Tourangeau Lemoine ramassait les 20 points du sprint intérmédiaire de Charcier au km 89. Greipel (Lot) devançait Kittel (Gia) et Kristoff (Kat) niveau peloton où Sagan étonnamment ne participait pas. Dans la première difficulté, la côte de Rogna (3ème cat), Delaplace lâchait prise et le paquet sous la houlette des Garmin mettait de la hâte à revenir. Le peloton se dissolvait pour certains dans la douleur.

ROCHE VENT EN POUPE

Elminger déboulonnait à son tour Lemoine, passant en tête au sommet . S’intercalaient Bakelants (Oqs) et Roche (Tink) . Au km 148,5 la côte de Choux (3ème cat) consacrait de nouveau Elminger le champion de Suisse devant le duo qui opérait la jonction et le peloton pointait quant à lui à une bonne trentaine de secondes. Herrada (Mov) et Gautier (Eur) en contre trouvaient refuge dans l’échappée. Elminger scorait au maximum en haut de la côte de Désertin (4ème cat), à 35 km d’Oyonnax, avant de craquer un peu plus loin. La rébellion dans le gros du peloton était impulsée par les Cannondale qui domestiquaient l’écart . Roche basculait en haut du sommet de la côte d’Echallon au km 168 (3ème cat).

SUPER FINISH DE GALLOPIN

Dans la dernière descente, à 10 km de l’arrivée Gallopin embrouillait ses adversaires mais cinq bornes plus loin Sagan, Rogers(Tink) et Kwiatkowski (Oqs) revenaient à sa hauteur. A moins de trois km le Français jouait sa carte à fond et plaçait une nouvelle banderille. Gallopin, profitant de la mésentante de ses trois poursuivants, prolongeait son état de grâce jusqu’à la ligne d’arrivée qu’il franchissait, ivre de joie.
Degenkolb(Gia) finissait deuxième précédant Trentin (Oqs) et Bennati (Tink).
Pas de changement notable au général où Nibali conservait son maillot jaune.

Finish Gallopin