THIS IS OUR SPORT. WELCOME

PASSION PARTAGÉE

Nous suivre, c’est découvrir un peloton d’informations sur les principales épreuves du cyclisme de compétition. Calendriers, étapes, classements, anecdotes. Des émotions sur deux roues.

14/07/2014

ETAPE 10 – MULHOUSE – LA PLANCHE DES BELLES FILLES : NIBALI PLUS FORT QUE JAMAIS

Vu dans:

Cette étape considérée comme une véritable étape de montagne présentait un final hérissé de deux difficultés majeures avec les cols des Chevrères et celui de la Planche Des Belles Filles. Les cadors allaient se défier sur 161,5 km , parcours redouté par beaucoup.

JOACHIM RODRIGUEZ VIRTUEL MAILLOT A POIS …

Deux km n’étaient pas encore parcourus que Voeckler (Eur), Westra (Ast), Irizar (Trek), Gérard (Bse), Visconti (Movistar), Riblon (Ag2r) et Moinard (Bmc), soit sept coureurs, sortaient des entrailles du peloton, rejoints au km 25 par Rodriguez (Kat), Barta (Net) et Sagan (Can). En fin d’ascension du col de Firstplan (2ème cat), Voeckler décollait et coiffait de peu Rodriguez coincé dans sa roue. Sagan faisait la descente et en profitait pour engranger le maximum de points au sprint intermédiaire de Muhlele au km 39,5. Le peloton, après avoir concédé 4’30 aux échappés, ramenait  l’écart à 2’40. Sans ambages  Taaramae (Cof), Martin, le maillot blanc Kwiatkowski (Oqs), Hollenstein et Wyss (Iam) giclaient en contre. La route s’élevait au km 40 pour rejoindre la deuxième difficulté avec le col du petit ballon (1ère cat – km 54,5). Sept survivaient devant avec Voecker, Westra, Visconti, Moinard, Rodriguez, Barta  et Riblon. Rodriguez s’emparait virtuellement du maillot à pois .

… ET KWIATKOWSKI VIRTUEL MAILLOT JAUNE

Un groupe se reformatait en tête, donnant un essor appréciable à la course, composé des sept échappés auxquels s’immiscaient Kwiatkowski, Martin, Taaramae, Wyss, et Irizar  tandis que les Lotto, embusqués à la tête du peloton annoncé à près  de 4’30, tentaient d’assurer l’essentiel. Kwiatkowski était virtuellement en jaune. Contador (Tink) glissait au sol et repartait avec 9 minutes de retard sur la tête. Les Astana s’affairaient aux avant-postes du paquet provoquant plusieurs scissions. Au km  71,5 survenait le troisième grimpeur matérialisé par le col du Platzerwasel (1ère cat). Rodriguez confirmait et Voeckler baissait le ton. Irizar, Westra et Barta  lâchaient prise alors que la descente s’effectuait dans le brouillard. PLus que neuf en tête (Voeckler,Visconti, Moinard, Rodriguez, Riblon, Kwiatkowski, Martin, Taaramae et Wyss).

ABANDON DE CONTADOR

A moins de 80 km de l’arrivée coup de massue sur le tour : Contador rendait  les armes après avoir glissé sur le bitume et montait en pleurs  dans la voiture de son Directeur sportif. Au km 103,5 le col d’Oderen ( 2ème cat) favorisait encore Rodriguez qui renforçait sa position. Statu quo maintenu au niveau du col des Croix (3ème cat) à 36 km de la Planche Des Belles Filles. Le peloton n’avait pas l’esprit d’abdication et se rapprochait à 2’45 du groupe de neuf à moins de 30 km de la banderole. A partir de l’avant dernière montée avec le  col des Chevrères (1ère cat) l’épreuve entrait dans une autre dimension. Dès le début du col Martin s’écartait alors que Taaramae, Wyss et Riblon étaient dans l’impossibilité d’accrocher le train imposé par le maillot blanc. Seuls en tête Kwiatkowski et Rodriguez  s’arrachaient à la pente. Dans le peloton Rolland (Eur) et Gallopin (Lot) perdaient pied.

NIBALI OPPORTUNISTE

A 19 km du podium  le jeune Polonais se faisait distancer provisoirement par Joaquim Rodriguez . Le Katusha faisait le plein de points au sommet du col avant de plonger vers l’ultime ascension du col de la Planche Des Belles Filles. Mais Visconti, Moinard et , Kwiatkowski en profitaient pour se reporter dans le sillage de Rodriguez. A 5 bornes  Rodriguez se retrouvait  esseulé domestiquant  les uns après les autres ses compères, mais Nibali se rapprochait dangereusement . L’Italien plaçait une banderille  suivi de Pinot (Fdj)  Bardet et Peraud (Ag2r), Valverde(Mov) et Van Garderen (Bmc). A 1,2 km Nibali fondait sur Rodriguez puis s’en allait à plein régime cueillir le bouquet final. Excellente deuxième place pour le local Thibaut Pinot. Nibali reprenait le maillot jaune à Gallopin.

Bardet, Gallopin et Pinot se positionnaient dans le top 6.

 

Etape : 1.Nibali / 2. Pinot / 3. Valverde   /4. Peraud / 5. Bardet

Général : 1. Nibali / 2. Porte / 3 . Valverde  /4. Bardet  /5. Gallopin / 6.Pinot

Photo finish