THIS IS OUR SPORT. WELCOME

PASSION PARTAGÉE

Nous suivre, c’est découvrir un peloton d’informations sur les principales épreuves du cyclisme de compétition. Calendriers, étapes, classements, anecdotes. Des émotions sur deux roues.

20/07/2013

Du Grand Costa au Grand-Bornand

Vu dans:

Etape 19 : Bourg – d ‘ Oisans / Le Grand Bornand

Cette étape de montagne se déclarait comme l’une des plus difficile du tour.
Longue de 204,5 km elle présentait pas moins de cinq cols.

Riblon troisième au Glandon

Dès le km 1 Bak (Lot) et Izaguirre (Eus) étaient en mesure de se soustraire du peloton qui se scindait en plusieurs parties. Un regroupement se créait au km 12,5 d’où ressortaient Hesjédal (Gar) et Izaguirre, précédant un premier groupe d’une bonne quarantaine de coureurs suivi d’un second dit du « maillot jaune ». Au sein du premier groupe plusieurs Français figuraient dont Bardet, Kadri et Riblon (Ag2r), Coppel (Cof) , Feillu, Maderel et El Farès (Soj), Geniez (Fdj), Cousin et Rolland (Eur) et Sicard (Eus). Le peloton Maillot jaune roulait doucettement sous le contrôle des Sky. Hesjedal enjambait le premier le sommet du Glandon (HC) devant Izaguirre. A 3’10 Riblon passait en tête de son groupe et celui du maillot jaune était relégué à 8’05 (km 33,5).

Rolland premier au col de la Madeleine…

Après le Glandon Cunego (Lam), Riblon, Rolland , Flecha ( Vac) et Moser, s’échappaient et partaient en contre. En bas du col de la Madeleine (HC) Hesjedal s’esseulait en tête et de son côté Rolland ne mégotait pas pour fausser compagnie à son groupe. Finalement le coureur d’ Europcar croquait l’écart le séparant de Hesjedal et basculait en tête au sommet. Derrière restait en chasseur une première poche de résistance composée de dix neuf concurrents pointée à 3’30 « . Parmi eux Bardet, Coppel, Sicard, Geniez, Feillu et Moinard (Bmc) en ce qui concernait les Français. Quant au peloton maillot jaune, il accusait au km 83,5 un retard avoisinant les douze minutes, avant d’amorcer une longue descente.

…ainsi qu’ au Col de Tamié…

Après le sprint intermédiaire d’ Albertville (km 126,5) remporté anecdotiquement par Hesjedal, se dressait le col de Tamié (2ème Cat ). Au pied du col à 69 km de l’arrivée Rolland décramponnait Hesjedal qui s’ était mis dans la position la plus ultime.
Au km 143, le coureur d’Europcar surmontait en tête l’écueil du col de Tamié suivi d’un groupe de 21 contre-attaquants à 1’40 seulement. Outre les Français ci-dessus , à part Feillu lâché, on trouvait notamment Serpa (Lamp) , De Clercq (Lot) , Navarro (Cof), Costa (Mov) , De Marchi (Can) , Nieve (Eus) , Bakelants (Shack), Plaza (Mov) et Klöden (Shack). Pour beaucoup d’excellents grimpeurs.

…et au Col de l’Epine

Avec une grande implication Rolland s’adjugeait le maximum de 10 points en haut du col de l’Epine (1ère Cat), revenant tout près de Froome au classement de la montagne. Le groupe Coppel-Navarro était annoncé à 1′ 59″ et celui du maillot jaune juste en dessous des neuf minutes.
L’ascension du col de la Croix Fry (1ère Cat) se faisait sous la pluie alors que le rythme de Rolland s’amenuisait fortement. A 19,8 km de l’arrivée ses espoirs de victoire étaient noyés par le retour du Portugais Costa…et consorts.

Deuxième victoire pour Costa

Costa, de manière démonstrative, s’offrait 1’15″ d’avance au sommet à 13km de la fin , sur le quatuor Navarro, De Clercq , Bakelants et Klöden. Inarrêtable, il profitait de son état euphorique pour décrocher sa deuxième victoire sur ce tour.
Klöden finissait à moins d’une minute et devançait Bakelants et Geniez.
Froome a passé en définitive une journée assez tranquille. Aucun changement à noter en tête du général.

grand bornan etape 19